Le droit chemin

Pour faire suite à l’article précédent, nous allons approfondir ce qu’est le plan d’entraînement et ce qu’il doit contenir pour éviter des embûches.

Tout d’abord, le plan (macrocycle) est l’organisation raisonnée et structurée de programmes d’entraînement (mésocycles) établie en conformité avec le bilan de  vos capacités mécaniques et de la date butoir de vos objectifs.

Pour éviter les dérapages, il est important que chaque programme soit ponctué par l’atteinte de micro-objectifs.  Par exemple, si le but est de perdre 20 kilos en 12 mois, à 3 mois vous devriez avoir perdu au moins 5 kilos. De cette façon, on s’assure d’être sur la bonne route. (point B).

La base du plan est définie par un regroupement systématique d’exercices, un volume et une intensité d’entraînement dans le but d’améliorer ou maintenir diverses qualités physiques (voir les 9 éléments clés d’une bonne forme physique).

Enfin, puisque votre santé et votre temps sont précieux, les exercices choisis se doivent d’assurer le meilleur rendement possible. C’est pourquoi nous préférons des mouvements fonctionnels  (voir la prochaine vidéo).

Dites donc adieu au plan rudimentaire et non-spécifique et optez plutôt pour  celui qui repousse toujours l’ancien modèle tripartite des programmes d’entraînement: échauffement sur vélo, exercices de musculation suivi d’un retour au calme.

Qui s’aime nous suive!