Les sept péchés capitaux selon l’athlète

1. L’ORGUEIL

Quand le coach se rend au monticule, c’est parce qu’il a remarqué une variation dans le synchronisme de son lanceur.  Que ce soit de la fatigue, ou pire, une compensation pour masquer une douleur, il est important pour l’athlète de comprendre que sa santé à long terme vaut plus qu’une autre victoire à sa fiche. Ceci est valable pour le coach aussi.  Beaucoup de jeunes athlètes talentueux abandonnent leur sport pour cause de surmenage.

2. L’ACÉDIE (paresse)

« Un athlete moins talentueux qui travaille fort vaut plus que celui qui a du talent et  qui ne travaille pas.»

Dans un monde où la compétition est de plus en plus féroce, le talent ne suffit plus. Pour exceller dans son sport, Il faut y mettre de la rigueur et surtout des heures.

 

3. GOURMANDISE

Le développement d’un athlète est un long processus! En chemin, ce dernier accumulera une panoplie de conseils de ses coachs et d’autres athlètes qu’il a croisé ou contemplé.

Au lieu d’ajouter sans cesse des exercices à son régime, il doit plutôt définir ses besoins réels par l’entremise d’un examen de ses patrons moteurs afin de suivre un programme spécifique.

 

4. L’ENVIE

Au lieu d’être motivé par ce qu’un athlète empoche, il faut plutôt se pencher sur tous les efforts  qu’il a mis pour arriver là où il est rendu maintenant.

5. LA COLÈRE

L’histoire Nancy Kerrigan / Tonya Harding est un de ces moments dans le sport où la colère surpasse l’esprit de compétition. Quand un athlète atteint un certain niveau, il est important qu’il se rappelle qu’il est une source d’inspiration pour les jeunes qui sont en train de suivre ses pas!  Et peu importe le résultat final, il faut plutôt accepter son sort et apprécier ce que l’autre a fait de plus que nous.

6. LA LUXURE

La concentration est essentielle pour un athlète. Et, certains sports en requiert plus que d’autres. Si les habitudes de vie viennent troubler cette qualité, il peut rapidement toucher le fond du baril. À un certain niveau, il est important qu’il mette en place des stratégies pour maintenir une force mentale afin de performer à la hauteur de ses capacités.

7. L’AVARICE

Parfois le désir d’atteindre le summum dans son sport devient si grand que l’athlète triche pour y arriver. Bien sur, tout athlète veut terminer sa carrière avec le statut d’un grand champion, mais est-ce qu’une vie dans le déni vaut plus que celle remplie d’efforts honnêtes, même si cela veut dire d’accepter une deuxieme place dans un sport d’élite de niveau international?

Qui s’aime nous suive!