L’entraînement qui a un sens

sens1

On peut dire que les objectifs des gens qui débutent l’entrainement physique se ressemblent beaucoup.  Ils recherchent soit une perte de gras ou des gains en force/masse (tonus). On peut aussi dire que plusieurs des méthodes en vogue se basent sur ça pour vendre leur salade. Toutefois, les nouvelles modes respectent-elles les caractéristiques propres à chaque individu pour leur permettre d’atteindre l’objectif fixé?  Imaginez que vous avez devant vous trois personnes avec trois types de posture distincte :

sens2

Type A : neutre, idéale mais plutôt rare.
Type B : doté d’une trop grande extension lombaire (lordose), c’est le modèle que l’on retrouve le plus souvent.
Type C : antipode du type B sa région lombaire est fléchie.

En connaissant ces différences, vous serez en mesure d’apprécier l’impact de certains exercices sur le corps.  Prenons comme premier exemple le type B.  Est-ce que les deux exercices populaires ci-dessous seraient de bon choix pour ce type ?

sens3sens4

Pour sa part, est-ce que le type C serait avantagé à répéter l’exercice suivant pour développer ses abdos?

sens5

Ou pire encore, laisseriez-vous le type C faire un soulevé de terre de la façon illustrée ci-dessous pour atteindre un nombre record de répétitions dans le but d’atteindre l’objectif du jour?

sens6

C’est entendu que les gens doivent choisir un entraînement qui leur plaît mais c’est notre responsabilité, en tant que professionnel de la santé, de les guider vers une posture du type A et non de les en éloigner. L’insouciance a ses limites et malheureusement, si elles sont franchies, ce sera l’entraîné qui en payera le prix!

Qui s’aime nous suive