S’entraîner l’été

L’été est arrivé. De longues et belles journées d’ensoleillement nous attendent (on se croise les doigts). Avec la saison estivale, arrivent aussi les spéciaux dans les gyms à travers la province. Hé oui, les Québécois et Québécoises délaissent les centres d’entraînement pendant l’été. Curieux phénomène qu’on ne retrouve pas là où il fait chaud à l’année. Est-ce la faute de Passe-Partout avec la ritournelle « l’été c’est fait pour jouer! » Diantre! Mais pourquoi donc?

On le sait, au Québec, le sujet de prédilection, c’est la température : «Il fait tellement beau, il fait tellement frette, il pleut tout le temps…» C’est vrai qu’avec trois maigres mois de temps chaud par année, un petit nuage peut nous rendre anxieux. Ce qui expliquerait une des raisons qu’on entend beaucoup par les temps qui courent : « Ah oui, mais je ne veux pas m’enfermer dans un gym et puis manquer mon été… » Pourtant, cette période est propice aux activités extérieures qui demandent autant sinon plus de force musculaire. Prenons un exemple qui est arrivé à nos oreilles tout dernièrement : petit match de soccer au parc entre amies, elles y mettent de l’intensité et puis hop! Il y en a une qui tombe au combat: entorse de cheville sévère. En béquilles pour six semaines. Ça, malheureusement, c’est manquer son été.

Plusieurs croient que marcher ou faire du vélo est assez pour maintenir sa force, mais détrompez-vous! L’intensité est beaucoup trop basse. Dépendamment de votre âge d’entraînement (nombre d’années consécutives où vous vous entraînez régulièrement), ça peut ne prendre que deux semaines sans entraînement adéquat pour perdre de la force. Que dire de l’endurance musculaire, elle se perd encore plus vite! C’est dommage quand on a trimé dur durant l’année.

Pour y arriver, vous aurez besoin de vous présenter deux fois par semaine au gym. Si vous êtes à l’Écurie, une séance de force (Gonflé À Bloc) et une séance d’endurance musculaire (Tandem, Métabolique ou Pur-sang) serait le scénario idéal. Vous maintiendrez vos qualités athlétiques, votre force, votre endurance musculaire et vos chevilles contre deux heures d’ensoleillement par semaine seulement! Allez les Québécois, un peu de discipline. Cet été, que la force soit avec vous!

Qui s’aime nous suive