Votre type morphologique définit votre plan alimentaire

types2

Saviez-vous que votre morphologie renferme beaucoup d’informations à propos de ce que vous avez ou n’avez pas mangé dans le passé et de ce que vous devez manger présentement? Et oui, votre forme physique actuelle est le reflet de plusieurs choses mais elle est surtout le résultat de l’assimilation de vos choix alimentaires du passé (bon ou pas) ainsi que du fonctionnement de votre système hormonal et de votre système nerveux dans le présent.

Prenons un type ectomorphe (longiligne) qui était plutôt actif à l’âge de 18ans. Il peut devenir de type endomorphe (enveloppé) à 40 ans si le boulot diminue son temps d’activité physique par jour mais aussi sa quantité de macronutriments par jour. La masse musculaire qu’il maintenait en étant actif et en mangeant suffisamment, a disparu par un  manque d’activité physique mais aussi par un manque de nutriments. Le résultat est que son métabolisme a ralenti.

À l’inverse, on retrouve plusieurs endomorphes qui se transforment quand ils coupent les glucides dans leur alimentation, augmentent leurs protéines et s’entrainent avec des exercices contre résistance.

Dans ces deux exemples, les types morphologiques ont changé. Qu’on puisse passer d’une morphologie à une autre à travers les années, démontre que très peu de gens sont purement d’un seul type mais plutôt d’un hybride entre deux. Donc, avant de commencer une diète qui ne vous convient pas, définissez votre type * et nourrissez-le!

Qui s’aime nous suive

*Voici un lien (en anglais) pour définir son type morphologique : http://www.bodybuilding.com/fun/becker3.htm

Êtes-vous dans la bonne zone?

Capture d’écran 2016-01-18 à 09.48.05

Cette année l’Écurie va promouvoir l’utilisation du Polar Flow dans le cadre de leur quatrième édition du Défi Métamorphose. Cet outil est un ajout indispensable pour atteindre rapidement ses objectifs.

Puisque notre défi comporte un entraînement métabolique (mélange cardio-force), notre système Polar Flow, qui fonctionne avec la montre H7 de Polar, va nous permettre d’analyser plus que la fréquence cardiaque et les calories dépensées.

Pour ce genre d’entraînement, il est essentiel de savoir si l’effort appliqué à chaque exercice est suffisant selon votre PAM (puissance aérobie maximale), mais aussi de savoir si votre degré d’essoufflement et votre fréquence cardiaque ne sont pas trop élevés (bande rouge). Parce que, le cas échéant, la quantité de dioxyde de carbone expirée risque d’être insuffisante. Et nous savons aujourd’hui que c’est plutôt l’expiration de ce déchet, plutôt que le nombre de calories brulées, qui influence la perte de gras!

Cette technologie, jumelée à notre plan d’entraînement et notre assistance alimentaire, fait que cette édition du Défi Métamorphose a tout ce dont vous avez besoin pour réussir!

Pour en savoir plus sur ce que nous dit votre coeur, cliquez ici !

Qui s’aime nous suive