Toujours prêts!

Avec au-delà de 50 000 participations aux courses à obstacles du genre Spartan Race, Tough Mudder, Mud Hero à travers la province en 2016 et 8342 participants au 5 et 10 km du dernier marathon de Montréal , on peut affirmer que l’homo sapiens apprécient les défis! Ces évènements, de relativement courte durée, sont réalisables, plaisants et motivants.

Est-ce un objectif que vous chérissez secrètement mais vous pensez que le temps à investir pour trouver la forme est trop grand? Où est-ce l’entraînement de course à pied continu et de longue durée qui vous démotive? Peut-être que c’est la blessure au genou qui vous a embêté pendant plusieurs semaines, voire des mois, la dernière fois où vous avez repris la course à pied qui vous fait douter? Et bien dites-vous que vous pouvez atteindre votre objectif différemment.

 

  1.  En augmentant votre force

Comme nous le disions dans l’article précédent, la grande majorité des gens manque de force. Il est donc important d’inclure des exercices de renforcement musculaire dans sa planification pour s’assurer que les tissus soient capables de bien réagir aux impacts reliés au défi sportif fixé.

Gonfle_HD_02 from L’ÉCURIE on Vimeo.

 

  1. En améliorant votre mobilité.

Une petite amélioration en mobilité peut faire une grande différence dans la santé de vos articulations et l’efficacité de vos mouvements ce qui peut vous aider à gérer ou éliminer vos douleurs.

RPM_HD_03(1) from L’ÉCURIE on Vimeo.

 

  1. En augmentant votre capacité de travail.

Bien sûr, il est aussi important de faire du travail cardio-vasculaire mais celui de type par intervalles où l’on alterne entre des périodes d’efforts intenses et des périodes de récupération sera beaucoup plus efficace. Ce type de travail, en plus de permettre d’économiser du temps, améliore votre capacité de travail plus rapidement que l’entraînement continu de longue durée à basse intensité.

Tandem_HD_02 from L’ÉCURIE on Vimeo.

Il n’est pas rare d’avoir des témoignages de clients qui ont couru leur meilleur 5 ou 10 km sans avoir suivi un entraînement de course continu. C’est avec cet heureux mélange de force, de mobilité et de capacité de travail que nous préparons nos cours de groupe. Venez les essayer par vous-même! Et avec un investissement en temps de seulement 2 à 3 heures par semaine vous aussi pourrez dire OUI lorsqu’un collègue ou ami vous lancera un défi!

Qui s’aime nous suive

N.B. Pour nous demander conseils ou en savoir plus sur nos cours de groupe, cliquez ici!

Le secret, c’est la force!

Comme vous le savez peut-être, nous croyons que la force musculaire est LA qualité première à développer chez une personne. Elle protège des blessures, elle permet d’effectuer plus de travail et elle nous garde jeune! Par contre, la grande majorité des gens qui viennent nous voir en manque.

Commençons par un peu de physiologie. Les muscles sont composés de fibres musculaires dites lentes et/ou rapides. Bien que certaines soient purement lentes et purement rapides, la majorité des fibres sont hybrides, c’est à dire à quelque part entre les deux. Quelqu’un qui est composé majoritairement de fibres lentes est plus endurant et quelqu’un qui est composé majoritairement de fibres rapides est plus fort.  Maintenant, qu’est-ce qui fait qu’on manque de force?

  • L’inactivité physique crée une atrophie musculaire majoritairement au niveau des fibres rapides.
  • Le vieillissement crée aussi une atrophie musculaire qui affecte principalement les fibres rapides.
  • Les exercices où c’est la durée et non l’intensité qui importe transforment les fibres rapides en fibres lentes.

Comment y remédier?

  • S’entraîner dans la zone qui équivaut à 80-95% de votre intensité maximale.  Ceci sollicite les fibres rapides et stimule leur synthèse. En musculation, on parle d’une charge que vous seriez capable de bouger pour 1 à 6 répétitions.

Bien sûr, s’entraîner à cette intensité demande une bonne maîtrise des mouvements pour éviter les blessures. C’est pourquoi nous vous recommandons un certain encadrement. À l’Écurie, c’est le cours Gonflé À Bloc qui a comme but de vous amener dans cette zone. Ceux et celles qui le mettent à leur horaire, une à deux fois par semaine, maintiennent et augmentent leur force physique année après année et ce, peu importe leur âge. Comme nous disions dans l’article précédent, c’est ce que nous voyons après avoir comptabiliser les résultats suite aux camps d’entraînement.

Qui s’aime nous suive!

 

Les Héros du Samedi… et du Dimanche!

Souvenez-vous de cette émission du samedi matin? De 1972 à 1993, elle a permis à une génération de jeunes sportifs amateurs de voir leurs exploits être diffusés à la télévision. Elle a permis aussi de faire découvrir une panoplie de sports à son auditoire : du handball à la natation en passant par le patinage de vitesse et l’athlétisme.

Avec la 4ème édition du Camp d’entraînement, qui vient tout juste de se terminer,  nous prenons un peu de recul pour apprécier le travail accompli ici à l’Écurie par nos athlètes.  Quatorze adultes, six femmes et huit hommes de 26 à 64 ans avec un bagage sportif très différent, se sont dépassés pendant tout un weekend. Un constat : les vétérans, qui sont assidus et qui vivent une variété de nos cours, continuent d’améliorer leurs qualités physiques d’un camp à l’autre et ce malgré leur âge et leur bagage sportif.

Vous chérissez secrètement de revenir au jeu dans votre sport préféré ou d’essayer celui que vous regardiez au bout de votre siège il y a 35 ans? Transformez cette intention en action. Venez-nous voir et nous vous offrirons le meilleur de ce que la science à offrir.

Qui s’aime nous suive!

Trouvez VOTRE vitesse

Si vous avez lu notre dernier article « À la table, prenez votre temps », vous avez une bonne idée pourquoi il est important de ralentir à la table. Entre autres, nous savons qu’il faut 15-20 minutes pour que le message de satiété soit transmis de l’estomac au cerveau. Mais, de nos jours, qui a autant de temps?

Nos horaires sont bondés de rendez-vous empilés les uns sur les autres ainsi que d’une multitude de projets et d’échéances. Si on ajoute à cela la quantité interminable de distractions numériques offertes, on peut facilement comprendre pourquoi on finit souvent par manger à notre bureau, dans notre voiture ou même debout en marchant.

La réalité est que l’on se donne rarement le temps pour apprécier ce que l’on mange. Aujourd’hui, c’est exactement ce qu’on vous demande. Si 15-20 minutes semble impensable, commencez par ajouter 2-3 minutes à votre temps de repas actuel. Vous avez l’habitude de manger en 5 minutes, prenez-en 7 aujourd’hui! Et demain allez-y pour 8 ou 9. Le but est d’y aller progressivement, une petite victoire à la fois.

Voici quelques trucs pour vous donner un petit coup de pouce :

– Fixez-vous un objectif de temps réaliste et créez votre propre déclaration pour cette habitude. Par exemple : « aujourd’hui je suis confiant(e) que je vais prendre 12 minutes pour manger mes repas. »

– Planifiez des moments où vous savez que vous aurez un peu plus de temps. Peut-être que la fin de semaine est le bon moment pour bien démarrer cette habitude.

– Assoyez-vous à une table. Aussi anodin que cela puisse paraître, la plupart des gens mangent à leur bureau ou dans l’auto. Essayez de manger la plupart de vos repas à la table cette semaine et remarquez si cela fait une différence.

– Commencez par ce qui vous semble le plus santé dans votre assiette. Par exemple, commencez par la salade, suivi des légumes et ensuite la viande ou le poisson pour finir avec la pomme de terre ou le riz. Peut-être que vous laisserez alors une petite portion de féculent dans votre assiette.

– Trouvez un endroit calme pour manger. Si votre resto préféré offre une vue sur la Métropolitaine ou sur le nouveau chantier d’une tour à bureau, vous risquez de sentir le besoin d’accélérer votre dîner.

– Déposez vos ustensiles entre chaque bouchée. Ce geste est une des méthodes les plus simples pour ralentir la vitesse à laquelle vous manger.

Maintenant que vous savez le pourquoi et le comment, à vous de passer à l’action. On est curieux de connaître vos trucs pour ancrer cette habitude.  Alors, n’hésitez pas à nous écrire car votre truc pourrait être celui qui aide une autre personne! Au plaisir de vous lire.

Qui s’aime nous suive!