Une zone d’inconfort franchie!

Si vous avez lu notre dernier article, vous reconnaissez l’importance de sortir de sa zone de confort si vous souhaitez changer quelque chose.  Malheureusement plusieurs personnes évitent l’inconfort. Et surtout celui lié à l’entraînement.

C’est normal, l’entraînement ça fait mal!

Si vous êtes des adeptes de l’entraînement imaginez pour un moment le degré d’inconfort qui serait associé à cet entrainement :

– 4 exercices de force utilisant la charge de 5rm pour 5 séries

– Une marche avec 75% de votre poids dans vos mains sur une distance de 300pieds.

– 10 intervalles de 30 secondes à haute intensité avec une récupération basée sur vos pulsations cardiaques.

– Une séance de capacité de travail de 50 minutes incluant course, exercices de puissance et pliométrie.

C’est ce genre d’entraînement qui attendait nos membres le weekend dernier dans le cadre de notre camp d’entraînement biannuelle. Et cette année, j’ai décidé de me joindre à eux pour vivre l’expérience.

Et la beauté de ce camp, c’est qu’il exploite plusieurs qualités. En d’autres mots, il n’y a aucune discrimination.  Que vous soyez un athlète de force, puissance ou d’endurance, vous retrouverez la qualité qui vous habite et, en même temps, celle qui vous échappe.

Personnellement,  j’avais hâte à la première journée, celle de force. Mais je craignais la journée de dimanche (cardio -capacité de travail), surtout avec les courbatures provoquées par les deux entraînements de samedi.

Il y a tout de même quelque chose d’euphorique à vivre ce genre d’inconfort en groupe. Même si ça fait plus de 30ans que je m’entraîne, jamais je ne me serais infligé ce genre d’entraînement en solo.  Par contre, de voir tous les participants se surpasser provoque une bonne montée d’adrénaline qui permet de persévérer et d’aller au bout.

Nous l’avons dit la semaine dernière, maîtriser l’inconfort vous prépare à parer toute éventualité et maintenant que cette fin de semaine est derrière moi,  je peux vous dire avec certitude que ceux et celles qui prennent part à notre camp sont prêts à tout.

Qui s’aime nous suive!