Le succès vient avec l’échec

Le succès vient avec l’échec. Pas facile à aborder dans notre société qui carbure, plus que jamais, à démontrer comment elle est performante. Le succès, la gloire, la réussite sont des souhaits qui nous sont chers.

Mais avec toute cette pression, il est compréhensible que certains hésitent à repousser leurs limites et de sortir de leur zone de confort, par crainte de l’échec.

Dommage que cette peur devienne paralysante car c’est la capacité d’y faire face qui nous permet de développer un état d’esprit de croissance. Et selon l’auteure Carol Dweck dans son excellent livre « Mindset », c’est avec cet état d’esprit qu’une personne peut atteindre son plein potentiel.

Que vous ayez manqué une journée d’entraînement, déraillé de vos bonnes habitudes alimentaires ou raté votre sixième « chin-ups », ne vous acharner pas sur le résultat en vous disant que vous n’y arriverez jamais.  Prenez plutôt conscience de ce que ça vous fait vivre dans un but d’en connaître plus sur vous-même.

En fait, prenez l’approche des scientifiques quand ils expérimentent. Que les résultats soient positifs ou négatifs, ils ne sont que des points de donnée sur un grand tableau. Et chaque point, qu’il soit bon ou mauvais, peut éventuellement mener à la solution.

Très différent comme approche quant à notre perception de l’échec.

Quand on échoue un examen, on ne se croit pas assez intelligent.

Quand on échoue en affaires, on se dit ne pas avoir « ce qu’il faut »,

Quand on échoue une diète, on se dit ne jamais être en mesure de trouver la forme.

Et ainsi de suite…

Mais pour les scientifiques, un résultat négatif ne veut pas dire qu’ils sont des mauvais scientifiques. En fait, c’est le contraire. Démontrer qu’une hypothèse est erronée est aussi valable, puisqu’ils ont appris quelque chose en chemin.

C’est clair que l’échec n’est pas une chose amusante. Surtout quand il se pointe au moment où vous voulez le plus réussir. Mais que vous le voulez ou non, l’échec va toujours faire partie de votre évolution.

Que vous essayez d’ancrer une nouvelle habitude, d’apprendre un nouvel exercice ou de maîtriser une spécialisation, vous êtes en mode expérimentale et malheureusement, vient avec ça un grand risque d’échec.

Ça arrive aux chercheurs, aux gens d’affaires,  aux coachs et ça vous arrivera certainement à vous aussi. « C’est simplement le coût à payer sur la voie de la réussite » comme dit Seth Godin.

Donc, à partir d’aujourd’hui, n’ayez pas peur de l’échec.  Traitez-le plutôt comme un scientifique à la recherche de réponses. Vos échecs, comme vos bons coups, doivent tous être vus comme des leçons vous permettant de poursuivre votre propre chemin vers le sommet.

Qui s’aime nous suive!