Faire plus avec moins d’oxygène

Quelqu’un peut ingérer trop de calories mais est-ce que quelqu’un peut trop respirer dans sa journée?

Est-ce qu’une bonne habitude respiratoire pourrait être aussi important pour la santé que de bonnes habitudes alimentaires?

Nous pensons que la réponse pour ces deux questions est un retentissant oui et nous ne sommes pas les seuls. Recherches et observations cliniques démontrent que de plus en plus de gens souffrent d’hyperventilation chronique.

Les raisons sont multiples. La mécanique respiratoire innée a été déformé par le stress chronique, la vie sédentaire et une alimentation pauvre en nutriments entre autres.

Contrairement à ce que nous pouvons penser, prendre de grandes respirations n’augmentent pas l’oxygénation de nos muscles. Notre sang est, pour la majorité des gens, déjà quasiment saturé en oxygène (02). Prendre de trop grandes respirations ou respirer trop rapidement a même un effet négatif sur les échanges gazeux et diminue la circulation sanguine (hypocapnie).

Ce que nous voulons, c’est d’être capable de bien fonctionner avec un peu d’02. C’est un principe qui est transférable à plusieurs situations dans la vie. Celui ou celle qui est capable de bien fonctionner avec peu est généralement plus efficace.

Aujourd’hui, essayez de respirer doucement et lentement. Que cela soit à peine perceptible. Si vous avez lu notre texte sur l’importance de la respiration par le nez, débutez avec ça.

Si vous le pratiquez déjà, pensez à prendre une petite pause après votre expiration nasale afin de ralentir le rythme. Vous allez voir, ce sont des petits changements qui vont faire une grande différence.

Qui s’aime nous suive