Les 7 facteurs influençant l’abandon du gym

Nous le savons, le mois de janvier est une période de grande affluence pour les centres d’entraînement.  Pas surprenant car deux des trois résolutions les plus fréquentes avec celle de « faire plus d’argent » sont « perdre du poids » et « commencer à s’entraîner ».

En fait, 15% des abonnements dans les centres d’entraînement se prennent en janvier. Et, la triste nouvelle est que 75% de ces nouveaux membres jetteront l’éponge avant le mois d’avril.

Pour quelles raisons ces nouveaux adeptes abandonnent-ils cette habitude, surtout lorsqu’elle apporte tant de bienfaits sur la santé?

Et bien, il y en a plusieurs.  Afin que vous ne deveniez pas une statistique à votre tour, prenez le temps de lire les sept facteurs influençant l’abandon du gym pour ensuite prendre une décision plus éclairée qui reflètera pleinement vos intérêts.

Le manque de temps

Plusieurs choses dans la vie exigent de votre temps : la famille, le boulot, les amis…

Si votre objectif cette année est de vous mettre en forme et/ou de perdre du poids, vous allez devoir y en consacrer. Vous aurez besoin de temps pour vous rendre au gym, pour faire votre séance et pour retourner aux demandes de votre journée.

Puisque le temps ne s’achète pas, avant d’ajouter cette habitude à votre horaire, vous devriez faire une réflexion sur vos priorités, vos valeurs et vos objectifs.

Est-ce le temps en famille ou avec les amis qui importe? La santé? Le boulot? C’est ce qui devrait guider votre choix

Par la suite, prenez quelques jours pour noter dans un journal les choses qui occupent réellement votre temps au quotidien.

Vous risquez de trouver quelques habitudes ou tâches non-prioritaires qui grugent sur votre temps précieux et que vous pourriez utiliser à d’autres fins.

Cet exercice est excellent pour créer des plages horaires et y insérer vos séances d’entraînement afin de les respecter. Encore une fois, si ça cadre avec vos priorités.

Il est important d’être réaliste dans votre planification. N’envisagez-pas faire cinq séances par semaine si c’est votre première expérience. Mettez la barre moins haute en commençant avec deux ou trois séances par semaine. De cette façon, si vous décidez, et réussissez, à y aller quatre ou cinq fois dans votre semaine et bien, vous aurez surpassé vos attentes! Beaucoup plus motivant que l’inverse.

Le manque de motivation

C’est clair que de se rendre au gym pour soulever des poids ou faire des intervalles de haute intensité sur un vélo, exige un grand effort. Une demande qui risque plutôt de vous garder collé à votre divan ou votre lit.

La motivation pour s’entraîner, en fait, doit surtout venir des résultats physiologiques qu’apporte la pratique de l’activité physique.

Le gain d’énergie, un meilleur sommeil, une meilleure gestion de votre stress sont souvent des résultats moins considérés que les résultats chiffrés escomptés tels que perdre 10 kilos ou faire une quantité  « x » de « chin-ups ».  

Malheureusement pour certains, les objectifs chiffrés souhaités prennent un certain temps à accomplir.  Il est donc important de noter les petites victoires physiologiques en cours de route pour persévérer et éventuellement atteindre les résultats quantifiables.

Pas de plan et d’encadrement

S’entraîner sans plan d’entraînement ou sans encadrement, c’est comme partir en « roadtrip » sans carte routière ou GPS. Vous avez une destination en tête mais aucune idée du chemin à prendre pour y arriver.

Avec l’entraînement, vous avez aussi une destination en tête. Peut-être souhaitez-vous prendre de la force pour commencer le tennis ou améliorer vos performances au hockey? Peut-être est-ce de retrouver la forme pour jouer avec vos petits enfants ou pour diminuer la dose de vos médicaments?

Par contre, connaissez-vous votre point de départ? Vos forces? Vos faiblesses?

Important de le savoir pour élaborer le meilleur plan possible pour atteindre vos objectifs.

Pour bien tenir la route, l’idéal est de trouver un endroit qui saura tenir compte de votre état physique de départ, vous concoctera un plan à suivre, sera disponible pour vous guider dans votre cheminement et à qui vous pourrez rendre des comptes. Faire autrement, serait de naviguer dans le brouillard.

Votre entourage

Que font les gens autour de vous? Est-ce qu’ils/elles s’entraînent? Si la réponse est non, les chances pour vous de maintenir une constance à l’entraînement seront plus minces, surtout si vous les côtoyez fréquemment.

Si votre objectif est d’améliorer votre santé et votre forme physique, nous ne vous disons pas d’abandonner vos amis (es) sédentaires mais de chercher un certain support social de gens qui partagent les mêmes objectifs que vous ou qui vous tiendront responsable : un/une ami(e) ou un groupe avec qui vous pourrez vous entraîner ou un coach en qui vous avez confiance et qui deviendra un excellent allié.

Les résultats médiocres

Vous fréquentez assidûment le gym depuis un mois et décidez de monter sur la balance pour voir les fruits de vos efforts, qui malheureusement sont décevants. Vous avez pris du gras.

Fort probable que votre première réaction est d’abandonner

Mais avant de jeter la serviette, prenez un moment pour faire une récapitulation honnête de votre comportement en dehors du gym.

Plusieurs choses peuvent influencer un mauvais résultat comme le manque de sommeil, l’alimentation, le choix des macronutriments, la quantité d’énergie consommée et/ou dépensée, l’hydratation, le stress.

Important dans de tels moments d’avoir une personne ressource qui pourra vous aider à maintenir le cap que les résultats soient bons ou mauvais.

L’ambiance

La perception que nous avons des centres d’entraînement est qu’ils sont un lieu de rassemblement pour des athlètes de haute performance avec des corps sculptés à la perfection. C’est normal, la majorité du marketing de ces gyms nous projette cette image.

Une image qui malheureusement en intimide plusieurs, dont ceux et celles qui pourraient bénéficier le plus de ces espaces.

Plusieurs personnes vivent avec un surplus de poids et c’est rarement eux que l’on retrouve dans les centres.

Est-ce la peur de se faire juger?  Possiblement.

L’encadrement est impératif pour cette clientèle et heureusement, il existe de plus en plus d’endroit, ainsi que d’autres options, pour les servir.

Une blessure

Vivre une blessure lors de son entraînement est un peu absurde. En principe, le but de l’entraînement est de créer une résilience pour soutenir les activités et les tâches à l’extérieur du gym.  Surtout pas de se blesser à l’entraînement.

Cependant plusieurs types d’entraînement en vogue comportent un certain danger pour les nouveaux adeptes.

De vouloir commencer l’entraînement est excellent.  Par contre, se lancer dans un cours, sans connaître ses capacités, ne fait qu’augmenter les risques de blessures.

Si vous vous blessez, vous risquez de perdre votre motivation.

Il est donc important de faire un choix qui correspond à ses besoins et ses capacités.

En conclusion, que vous soyez quelqu’un qui veut joindre un centre d’entaînement pour la première ou deuxième fois, ce document est fort utile pour déterminer si l’entraînement en salle est la solution pour vous en ce moment dans votre vie. Et si la réponse est oui, quel endroit favorisera le maintien de votre nouvelle habitude.

Nous savons que l’entraînement contre résistance est l’activité physique qui permet d’améliorer le plus grand nombre de qualités physiques quand il est bien conçu. Cependant, nous savons aussi qu’il ne plait pas à tout le monde.

Il est donc important, avant d’investir votre temps et votre argent au mauvais endroit, de bien prendre conscience des facteurs mentionnés ci-haut afin de savoir où vous diriger.

Bonne route!

Les Palefreniers